mercredi 11 mars – H

BAXTER DURY + MARIE FLORE

TA : 14 • TR : 15 • PT : 17 • SP : 20 • TU : abonné plein reduit sur-place

Ajouter à mon calendrier

Dans le firmament des songwriters « so British » où brillent Bryan Ferry et Jarvis Cocker (Pulp), BAXTER DURY a lentement imposé son rythme flegmatique et sa maîtrise excentrique de la comptine pop à tiroirs. Fils de Ian Dury, célèbre chanteur des Blockheads et auteur du fameux « Sex & Drugs & Rock’n’roll », gagnant involontaire du statut de sexsymbol avec le succès de son troisième album Happy Soup, le londonien bricole de sa voix de dandy-crooner, une disco-pop rugueuse et tordue, gentiment psychédélique et sacrément vénéneuse. Avec un détachement classieux au glamour suranné (où se joue une belle dose d’humour et d’autodérision), son dernier album (It’s a pleasure) semble convoquer les fantômes new-yorkais de Blondie et d’Afrika Bambaataa. Show man de charme et mélodiste raffiné, BAXTER DURY est devenu à 43 ans l’icône anglaise « fashion » préférée des frenchy, et personne ne s’en plaindra.

Cette parisienne n’est ni comédienne, ni « fille de » : inutile donc de la ranger dans la tribu des potentielles égéries pop-folk frenchy. Avec un charme vénéneux, fruit d’une longue fréquentation du Velvet Underground et de Leonard Cohen, MARIE FLORE cultive une authentique mélancolie langoureuse à la Nico, portée par sa voix proche de Cat Power. Elle assurera également les backing vocals de BAXTER.

« Formidable songwriter pop doublé d’un grand entertainer, Baxter Dury revient avec un quatrième album passionnant et vicelard. »
Voici le chapeau qui précède une jolie interview de l’artiste à retrouver en intégralité ICI

baxter-dury-tt-width-250-height-400-crop-1.jpg