dimanche 25 janvier – H

LAMBCHOP + SANTA CRUZ

TA : 14 • TR : 15 • PT : 17 • SP : 20 • TU : abonné plein reduit sur-place • GRATUIT ABONNÉS

Ajouter à mon calendrier

Pour entamer le nouveau siècle, la géniale formation de Kurt Wagner nous envoyait depuis Nashville, Nixon (2000), cinquième album qui avait tout d’un nouveau watergate pour l’orthodoxie de la country. Cordes et cuivres lumineux, dans un esprit soul proche de Curtis Mayfield, venaient titiller la musique déjà si brumeuse et sensuelle de LAMBCHOP, pour un disque qui fut le seul succès international d’un groupe qui n’avait déjà que faire des dogmes et des chapelles. Ressorti depuis par le label Merge, alors que sa discographie compte nombre d’autres chefs-d’oeuvre (citons Is a Woman), LAMBCHOP en profite pour repartir en tournée avec le répertoire de Nixon. Outlaw lunaire du rock indé US, cow-boy crooner au falsetto gracile, défricheur raffiné et chroniqueur infatigable d’une Amérique qui se cache dans les plis usés du drapeau, Kurt Wagner a simplement inventé une Americana mélancolique, douce et crépusculaire, intelligente, sensuelle et ouverte, de celle qui fascine l’Europe et ne rencontre qu’indifférence en ses terres.

Inviter SANTA CRUZ en ouverture de LAMBCHOP tenait de l’évidence. En frères d’armes du groupe de Kurt Wagner et fidèles à une musique soyeuse et sensible, les six de SANTA CRUZ poseront à nouveau leurs valises et instruments à La Sirène. En mai dernier le groupe rennais, en résidence, avait expérimenté une relecture de ses meilleurs titres en acoustique. Le concert à la scénographie soignée, les 6 musiciens s’installent en cercle et le public tout autour, confirme la richesse harmonique du combo et son sens mélodique. On rêve alors à une internationale musicale folk et rock qui réunirait les membres élégants des Bad Seeds, de Grandaddy, de Sparklehorse et des Tindersticks.
Des messieurs: Classiques et Classieux !