vendredi 25 janvier – H

L’IMPÉRATRICE + GÉNIAL AU JAPON

TA : 19 • TR : 20 • PT : 22 • SP : 25 • TU : abonné plein reduit sur-place

Ajouter à mon calendrier

Design soigné, clip feuilleton raffiné truffé de références cinématographiques, récit dansant et cinétique pour voix candide porté par un mélange rétro-futuriste et acidulé de cosmic-disco, de jazz-funk et d’électro-pop ; les six parisiens de L’Impératrice ont les épaules larges et les esgourdes suffisamment généreuses pour brasser intelligemment Air, Herbie Hancock, Kendrick Lamar, Bowie, Ennio Morricone et Michel Legrand, en puisant dans ce drôle de sac à malice nostalgique, couleur vanille-fraise et odeur cannelle. Six années et sept EP après leur début, la petite bande swing de Charles de Boisseguin (clavier) peut offrir aujourd’hui sur un plateau d’argent à Flore Benguigui (chant) ses nouvelles incarnations mélodiques en chanson. Les arrangements de cuivres signés du Brésilien Eumir Deodato (Kool & The Gang), la production de Renaud Létang (Feist, Gonzales, Manu Chao), avec ce souci maniaque du détail sonore et synthétique, prennent toute leur ampleur sur Matahari, premier album à la séduction assumée. En résidence dans nos murs juste avant ce concert, L’Impératrice est tranquillement en marche vers son sacre annoncé.
 
Génial au Japon n’arrive pas d’Osaka mais de Bordeaux. Électro, pop et singulièrement dansante, la musique de ce duo féminin accompagné par la pépinière du Krakatoa joue la carte de la fraîcheur et de l’élégance.