samedi 20 juillet – H

NUIT DES CORDES SOUS LA LUNE : Interzone : Serge Teyssot-Gay & Khaled Aljaramani + Képa + Sidar Gures

TA : 19 • PT : 22 • TU : abonné plein • Au THÉÂTRE D'ARDOISE / DOLUS D'OLÉRON

Ajouter à mon calendrier

Après Miossec (2017) et Les Limiñanas (2018), troisième concert estival hors-les-murs et hors-le-temps pour La Sirène dans ce magnifique amphithéâtre lové au coeur des marais d’Oléron. Et une nouvelle occasion de marquer notre solidarité avec l’équipe bénévole et militante du Théâtre d’Ardoise.

Ce lieu résolument pas comme les autres est investi cette fois par notre parrain du cinquième anniversaire, habitué de La Sirène pour ses concerts avec ses différents projets : avec Rodolphe Burger (Cette guitare a une bouche, 2017), Zone Libre Polyurbaine (2015), Zone Libre (2011)… C’est son duo historique le plus emblématique que Serge Teyssot-Gay présente à Oléron, son complice et moitié d’Interzone, le oudiste et chanteur syrien Khaled Aljaramani. Seulement quatre albums depuis 2005, avec un dernier (Kan Ya Ma Kan) sorti en février après cinq années d’une longue absence qui n’ont rien changé à la fusion exemplaire de ces deux musiciens. Sinueuse, nostalgique et rêveuse, tour à tour méditative et mélancolique, leur musique électrique acoustique est à l’exacte rencontre de deux cultures et continents, une Interzone où tout peut enfin commencer, comme dans les contes et légendes. Kan Ya Ma Kan signifie en arabe : « il était une fois » ou littéralement « il était ou il n’était pas. »

Sûr et certain, on y sera. Képa lui arrive du pays basque. Seul en scène, guitare et voix, sens profond du public, le bonhomme a plus d’un tour dans son sac. Folk, blues, country, sa musique est universelle et sa façon de l’interpréter toute singulière.

SIDAR GURES musicien turc, spécialiste du saz (luth), installé à La Rochelle assurera la transition musicale entre le blues du bayou de Képa et la musique orientalo-occidentale d’Interzone!