mercredi 04 février – H

ORLANDO JULIUS & THE HELIOCENTRICS

TA : 12 • TR : 13 • PT : 15 • SP : 18 • TU : abonné plein reduit sur-place • GRATUIT ABONNÉS

Ajouter à mon calendrier

Inventeur de la fusion du highlife avec la soul et le jazz au début des années 1960, légende de l’Afro-Soul et de l’Afrobeat, le saxophoniste nigérian ORLANDO JULIUS revient à 71 ans avec le collectif arty, vintage, analogique et londonien HELIOCENTRICS. Ces six musiciens anglais sont passés maîtres « Es » jazz funk psyché afro soul. Après avoir collaboré et redonné naissance à Mulatu Astatke, à Melvin Van Peebles et à Lloyd Miller, c’est en accompagnant Orlando Julius qu’ils font revivre les années 60 et 70 du bon son du Nigéria.

Julius Aremu Olusanya Ekemode est né en 1943 à Ikole-Ekiti, au Nigeria. À quatorze ans, il investit les clubs d’Ibadan, passant de la batterie au saxophone en travaillant Armstrong, Parker, Coltrane, et toute la musique cubaine disponible à la radio. Passé par les orchestres d’Eddy Okonta et de Jazz Romero, il fonde ses MODERN ACES, orchestre résidant du mythique Independence Hotel, pour fusionner rythmes africains (en premier lieu le highlife Ghanéen), jazz, blues, tango, calypso et soul. Un cocktail qui influencera tous les musiciens de Lagos, dont le jeune Fela Kuti qui le citera toujours comme une influence majeure. Après l’album charnière Super Afro Soul (1966), ORLANDO JULIUS s’envole pour l’Europe et les États-Unis et joue avec la crème des stars afro-américaines (Marvin Gaye, Curtis Mayfield, Gil Scott Heron, Isaac Hayes…). Réinstallé depuis 2008 dans la banlieue de Lagos, il revisite aujourd’hui ses titres de jeunesse sur le fascinant Jaiyede Afro (Strut Records).
Du groove, du funk, du jazz psyché pour un afrobeat originel détonnant !