vendredi 22 mai – H

RADIO ELVIS + BAPTISTE W. HAMON + LIOR SHOOV – EN PARTENARIAT AVEC LE CHANTIER DES FRANCOS

TA : 8 • SP : 13 • TU : abonné découverte sur-place

Ajouter à mon calendrier

A quelques encablures du Festival des Francofolies qui se tiendra du 10 au 14 juillet prochain, Le Chantier des Francos et La Sirène s’associent à l’occasion d’une soirée placée sous le signe de la découverte. Les trois artistes présentés auront bénéficié durant une année entière des conseils précieux et avisés de l’équipe des Francofolies et d’intervenants professionnels, travaillé et peaufiné leurs prestations les jours précédents ce concert dans le laboratoire du Chantier. Avant de les retrouver sur une des scènes du festival, et en avant-première nous avons le plaisir de les convier sur la scène du club…

Porté par l’auteur-compositeur Pierre Guénard (chant, guitare), le trio parisien RADIO ELVIS s’avance sous l’influence lettrée de Dominique A, citant John Fante, Saint-Exupéry ou Jack London, comme les incandescences passées d’Orchestre Rouge ou de Marquis de Sade. Tel un Brando teenage au col relevé, lorgnant sur les atmosphères des Tindersticks, son sens immédiat du phrasé réveille les brumes mancuniennes avec guitares claires et lyrisme élégant.

Un bel hommage à Townes Van Zandt rappelle que BAPTISTE W. HAMON a d’abord nourri son français poétique façon Reggiani ou Yves Simon à la stricte americana folk. Voix frêle, guitare gracile, mélancolie sombre et textes ciselés : l’étonnant cocktail réveille les mânes de Jacques Bertin sous de faux airs de Leonard Cohen.

Israélienne d’origine et clown de formation, la multi- instrumentiste LIOR SHOOV passe du beatbox, au ukulélé, des tubes en plastiques à toutes sortes d’instruments plus ou moins enfantins, pour bricophoner d’improbables chansons trapézistes en français, anglais ou hébreu. Troublante, inventive et décalée, l’extra-terrestre lunaire bringuebale son public entre humour, tendresse et poésie brute.