samedi 07 décembre – H

STROMAE + Thomas Azier

TA : 20 • TR : 21 • PT : 23 • SP : 26 • TU : abonné plein reduit sur-place

Ajouter à mon calendrier

Parlons de sa « B(r)elgitude ». Un accent, des intonations, des inflexions, un corps « Giacomettien », un style, une parenté. Le bruxellois reprend sa danse. Paul van Haver, né belgo-rwandais a un sac plein de malices. Avec son physique de grand échalas dégingandé, ses tenues colorées aux coupes strictes et aux lignes franches, son sourire contenu et son regard interrogateur, Stromae capte toute la lumière. Issu du hip-hop, versant avec allégresse dans l’electro dancefloor, amateur des sons du monde de la rumba congolaise au reggae, il ouvre grand ses yeux sur le monde.

Le bonhomme s’avère aussi être un sacré communiquant s’affichant ainsi, on ne peut plus de son époque numérique… Ainsi, même si son second disque « Racine Carrée » n’est prévu que pour septembre, nous pouvons d’ores et déjà parlé cet été d’un « buzz » incroyable.

Une onde de choc orchestrée de main de maître par la mise en ligne sur le web de son titre « formidable ». Une supercherie le montrant ivre et filmé par une caméra cachée (pour qui ?) errant dans les rues de la capitale belge. Miroir d’une solitude étalée au grand jour ? Photographie instantanée d’une époque jouant à mettre en scène sa propre vie ? Ou/et joli coup marketing ? Chapeau Maestro de nous questionner de la sorte. Il y a peu, vous nous aviez déjà pincé le cœur avec « Alors on danse », texte d’une noirceur infinie sur une musique multicolore, que nous voici à nouveau dans votre viseur.

PENSEZ AU BUS!!
/// NAVETTE RETOUR GRATUITE // La Sirène => Place de Verdun => Techoforum // Départ : MINUIT ///