mardi 30 septembre – H

SWANS + PHARMAKON

TA : 17 • TR : 18 • PT : 20 • SP : 23 • TU : sur-place plein reduit abonné

Ajouter à mon calendrier

C’est un monstre sacré de l’underground américain et une légende du post-rock qui ouvre la saison.
Sexagénaire au regard de tueur, Michael Gira a fondé SWANS en 1981, à New-York, en pleine furie No Wave. Dans ce chaudron intense qui verra notamment émerger Sonic Youth, la radicalité du groupe est à la pointe des recherches sonores et bruitistes, bouleversant une folk tribale à grands coups de riffs hypnotiques, de rythmiques concassées et de textes toxiques hurlés par un Gira chamanique en diable. En 1999, après d’incessants changements de line-up, cette sorte de David Thomas (Pere Ubu) bestial et crépusculaire, engloutit son « cygne » dans un océan d’amertume pour le métamorphoser en Angels of Light et divers projets solo. Reformé depuis 2010, SWANS sort aujourd’hui son treizième album, « To Be Kind » (Mute), joyau électrique apocalyptique et sépulcral, pulvérisant les harmonies faciles dans cette furie post-rock-noise qu’ils ont simplement inventée il y a quelques trente ans.
Ajoutons que les Young Gods tirent leur nom du second LP d’un groupe qu’ils ont toujours cité comme influence principale et nous aurons une petite idée du niveau sonore et de l’intransigeance artistique du bonhomme.

Confirmée par son invité, Gira himself, la harpie azimutée du New-York underground, Margaret « PHARMAKON » Chardiet, juste échappée de son collectif Red Light District vous convie à une performance post-industrielle orgiaque et primitive.