mardi 08 mai – H

THE KILLS + Jose & the Wastemen

TA : 25 • TR : 25 • PT : 25 • SP : 25 • TU : abonné plein reduit sur-place

Ajouter à mon calendrier

Après 4 albums, le duo anglo-américain est encore plus impressionnant en concert, où il se regarde autant qu’il s’écoute. Face à face, les yeux revolver de l’un dans le regard de braise de l’autre, les corps qui s’attirent et se frôlent, Hotel et VV font sur scène des choses que d’autres n’osent même pas envisager dans leur chambre à coucher. Danse nuptiale, préliminaires amoureux, explosion sonique. Les Inrockuptibles

 » Les White Stripes sont morts, vive The Kills ! C’est un peu facile, mais comment ne pas arriver à cette conclusion au terme de plusieurs écoutes du quatrième album du sulfureux et très rock duo mixte anglo-américain ? Car là est bien le plus incroyable et réjouissant de l’histoire. Comme pour tant de groupes qui surgissent de nulle part avec un manifeste (Keep on your mean side, publié en 2003) aussi rêche que sensuel, à la fois radical et singulier, on aurait pu se dire que tout était dit. Que Jamie Hince – guitariste britannique au style hérité autant de Wilco Johnson que de Link Wray – et que sa complice musicale, Alison Mosshart, rock chick ultime aux feulements ­enfiévrés, étaient condamnés à se répéter ou à se trahir. Mais non… » Hugo Cassavetti / Télérama

Jose, ancien bassiste-chanteur des très énergiques Firecrackers, lance son nouveau projet au printemps 2010, en s’entourant de musiciens expérimentés issus de Modern Folks et Duster’71. Resultat : Un son organique, toujours travaillé en fonction de l’ambiance voulue, des chansons qui restent « pop », sans tomber dans la facilité.

PENSEZ AU BUS!!
/// NAVETTE RETOUR GRATUITE // La Sirène => Place de Verdun => Techoforum // Départ : MINUIT ///